Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la culture générale
  • Le blog de la culture générale
  • : Le blog de Maria El Aïssi est un blog avec des articles traitant de l'actualité, du cinéma, des people, de la société, des choses de la vie quoi....
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 17:33

Le procès est long, notamment parce que Zacarias demande à voir des documents classés secrets, et à faire témoigner des prisonniers d’Al-Qaïda, ce que le gouvernement refuse. En ne demandant pas la peine de mort, les jurés ont sans doute pris l’accusé en pitié, eu égard à son parcours personnel et son état mental. À 37 ans, il passera le reste de sa vie, en prison.

Le procès

Entre janvier et juillet 2002, Zacarias refuse de plaider, ensuite plaide coupable, et reconnaît son appartenance à Al-Qaïda puis change de position et plaide non coupable. Le procès est long, notamment parce que Zacarias demande à voir des documents classés secrets, et à faire témoigner des prisonniers d’Al-Qaïda, ce que le gouvernement refuse. Cependant, la peine de mort est écartée. En 2005, il plaide à nouveau coupable sur tous les chefs d’inculpation, mais nie son intention de participer, aux attaques du World Trade Center. Il affirme qu'il préparait une attaque, contre la Maison-Blanche. Ce qui, en l’occurrence, est passible de peine de mort. En janvier, ses avocats plaident l’incapacité mentale pour cause de schizophrénie, pour éviter la peine capitale. Le procès débute le 6 février 2006 devant le tribunal fédéral d’Alexandrie. Il confirme qu’il voulait attaquer la Maison-Blanche, mais sa santé mentale est mise en doute, à cause des propos qu’il tient. Il chantera "Burn in the USA (brûles aux USA)" et non "Born in the USA", chanson de Bruce Springsteen, en regardant les vidéos des attentats, et notamment des personnes qui se sont jetées dans le vide du haut des tours. Le verdict du 3 mai 2006 le reconnaît coupable sur les chefs d’accusation de complot, mais refuse la peine de mort. Les jurés n'ont pas voulu que le détenu devienne un martyr aux yeux d'Al Qaïda. Il est condamné à la prison à perpétuité, sans possibilité de remise de peine.

Les suites

Le 8 mai, Zacarias Moussaoui revient sur ses aveux, avoue avoir menti et nie sa participation aux attentats. Il demande un nouveau procès, ce qui est impossible. Il passe désormais le reste de sa vie, dans une prison de haute sécurité, sans aucun contact avec les autres détenus, et n’a droit qu’à une heure par jour, à l’extérieur de sa cellule. Pas de visite, et juste une petite télévision en noir et blanc qui diffuse des émissions éducatives. L’avocat de sa mère, Aicha El Wafi, demande à ce qu’il puisse purger sa peine, en France. Elle ne va pas abandonner son fils qu’elle estime être un bouc-émissaire. L’affaire est en cours.

zacarias moussaoui
Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Actualités
commenter cet article
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 05:13

Le français Zacarias Moussaoui (37 ans) purge une peine à perpétuité, dans une prison de haute sécurité du Colorado. Ce musulman, qui rentre très tôt dans les réseaux d'Al-Qaïda, ne fera pas partie de ceux qui ont commis les attentats, du 11 septembre 2001. Pourtant, il sera le premier inculpé dans cette affaire.

La biographie

Né le 30 mai 1968 à Saint-Jean-de-Luz (34), Zacarias Moussaoui est un fils d’immigrés marocains. Avec ses frères et sœurs, il est confié très tôt à l’Assistance publique, suite aux violences conjugales que subit sa mère, Aïcha El Wafi. En 1974, cette dernière récupère la garde de ses enfants et s’installe à Narbonne (11). Plutôt populaire et bon élève au lycée, ce n’est qu’au cours de l’année 1992 qu’il perd ses repères, à l’université de Perpignan. Il s’éloigne peu à peu de sa famille, et part étudier dans une université de Londres, en 1995. C’est là qu’il opte pour un islamisme radical. Les réseaux islamistes, très nombreux au sein de la capitale londonienne, le repèrent et l’envoient en Afghanistan. Zacarias voyage beaucoup, en France, Grande-Bretagne, Maroc, Proche-Orient. Il retourne en Afghanistan en 1998 et 1999, et y rencontre les chefs d’Al-Qaïda. Il s’initie au pilotage en Malaisie, mais les dirigeants de la Jemaah Islamiyah, qui préparait les attentats contre les Twin Towers, le renvoient pour mauvaise conduite.

Puis, il s’installe dans la région d’Oklahoma City en 2001, et y reprend des cours de pilotage financés par Al-Qaïda. C’est au cours des simulations de vol sur avion Boeing 747 qu’il attire l’attention des instructeurs, car il ne veut pas apprendre à décoller ni atterrir, et il paie toujours cash. Il se fait alors arrêter le 16 août 2001, pour infraction à la législation sur l’immigration, pour la possession de faux papiers.

Le procès Inculpation

Il est donc en prison, un mois avant les attentats du 11 septembre. Pourtant, le 11 décembre 2001, Zacarias Moussaoui est accusé d’y avoir «activement participé», par son silence aux attentats. Les 6 chefs d’inculpation sont : - La conspiration en vue de l’accomplissement d’actes de terrorisme. - La piraterie aérienne. - La destruction d’avions. - L’usage d’armes de destruction massive. - Les meurtres de fonctionnaires de l’état. - La destruction de biens.

zacarias moussaoui
Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Actualités
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 14:52

L'ex-directeur du Fond Monétaire International, accusé d'agression sexuelle et viol par une femme de chambre new-yorkaise, a vu son affaire classée au pénal. Reste la procédure civile et son retour en France.

Les faits

En mai 2011, Dominique Strauss-Kahn, patron du Fond Monétaire International, est accusé d’agression sexuelle et de viol par une femme de chambre de l’hôtel Sofitel à New-York.

La victime présumée, Nafissatou Diallo, 32 ans,est une mère célibataire (veuve). Selon la police, elle serait rentrée dans la suite de Mr Strauss-Kahn pour la nettoyer, mais celui-ci « serait sorti complètement nu de la salle de bains et aurait tenté de l’agresser sexuellement ». Il l’aurait forcé à entrer dans la chambre, mais elle aurait réussi à s’enfuir pour prévenir des collègues.

Entre temps, Mr Strauss-Kahn avait quitté les lieux et c’est à l’aéroport Kennedy qu’il a été interpellé.

La procédure

Après 30 heures de garde à vue, DSK est poursuivi sur sept chefs d’accusation dont tentative de viol et séquestration. Il plaide non coupable à l’audience préliminaire. Cependant, le procureur de l’État de New York, Cyrus Vance obtient dès lors son incarcération. Il sera finalement assigné à résidence, sous surveillance électronique, dans un appartement cossu contre une caution d’un million de dollars.

Mais l’accusation s’est prise au piège du déballage médiatique. En voulant certainement « pêcher ce gros poisson », elle a bâclée son travail d’enquête sur la victime.

Décrite comme une femme de ménage modèle, elle a, au final, donné trois versions contradictoires des faits qui se sont déroulés.La plaignante a donc été jugée non crédible. Et le procureur- qui ne peut gagner un procès dès lors qu’il y a un doute raisonnable- ne lui faisant plus confiance demande le non-lieu.

Le non-lieu

Le juge a décidé de mettre fin aux poursuites contre DSK pour crimes sexuels. Motif : même si une relation sexuelle a bien été établie, on ne peut avancer que cette relation n’a pas été consentie.

L’avocat de Nafissatou Diallo, Kenneth Thompson a porté l’affaire au civil (seules les preuves prévalent) afin d’obtenir des dommages et intérêts.

Néanmoins, des poursuites seraient possibles à son retour en France, la loi pénale française étant applicable à tout crime commis par un français hors du territoire de la république.

Au final, l’affaire aura non seulement nuit à l’image de DSK, mais aura surtout nuit à ses chances de devenir un jour président de la république française.

DSK NAFISSATOU
Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Actualités
commenter cet article