Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la culture générale
  • Le blog de la culture générale
  • : Le blog de Maria El Aïssi est un blog avec des articles traitant de l'actualité, du cinéma, des people, de la société, des choses de la vie quoi....
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 22:34

images-copie-5.jpgMaigrir à 50 ans n’est pas aussi simple que perdre du poids à 25 ou 30 ans. Pourtant cela s’avère plus nécessaire à cause des risques de maladies cardio-vasculaires, de l’hypertension ou encore du diabète. Tous les régimes ne sont donc pas bons de peur de carences. Mais aussi il faut faire attention à ne pas vous blesser. En effet, les risques d’ostéoporose sont accrus. La prudence est de rigueur.

 

Avec le temps, les rondeurs s’installent


A l’approche de la cinquantaine et les hormones aidant, le corps se modifie et à moins de s’accepter tel quel (ce qui serait finalement très naturel), il faut faire des efforts pour garder son poids ou ne pas en perdre. Une hygiène de vie différente s’impose. Il faut donc songer à brûler plus de calories. Et pour lutter contre la cellulite à vous tous les aliments drainants.

 

Un régime adéquat

 

Pour qu’un régime soit efficace, vous devez diminuer votre apport énergétique. Certes avec le temps, vous vous êtes habituées à apprécier les bons petits plats mais désormais, il va falloir apprendre à les alléger. Attention, vous devez également diminuez votre consommation d’alcool.

 

Augmentez vos dépenses physiques

 

La sédentarité est votre pire ennemi. Une activité physique régulière est nécessaire. A vous de choisir celle qui vos plait ; il peut s’agir de faire du vélo ou de la danse à condition que vous la pratiquiez plusieurs fois par semaine. Et à condition qu’elle reste dans vos capacités. Un sport trop violent et ce serait le drame. Le top ? La natation qui va vous permettre de modifier votre silhouette et de développer votre rythme cardiaque sana faire trop d’effort.

 

 

Un conseil à suivre en toutes circonstances ? Buvez beaucoup. Même si votre sensation de soif a diminué, vous devez continuez à boire et boire encore plus pour éliminer les déchets de votre organisme. De l’eau, du thé, des bouillons, consommez à volonté….

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 22:31

 

images-copie-4.jpgA part la liposuccion, il existe de nombreuses solutions pour perdre du ventre. Le sport en fait partie. En effet vous aurez beau croire que prendre un produit minceur sera bénéfique, sachez que sur le long terme seul la pratique d’un exercice physique régulier peut vous faire perdre vos poignées d’amour.

 

 

Les raisons de la prise de poids

 

C’est le grignotage qui, en général, fait prendre du poids et se localise le plus souvent dans le ventre, les fesses ou les cuisses. Cependant, une grossesse et même l’âge peuvent entrer en jeu. La ménopause chez les femmes peut également entrainer une prise de poids qui va se localiser en général sur le haut du corps alors que, jusqu’à présent, c’est plutôt dans le bas du corps que la graisse se localisait.

 

Puiser dans les réserves

 

C’est en puisant dans vos réserves caloriques que vous allez pouvoir faire fondre votre graisse. Egalement, la pratique d’un sport régulier va sculpter votre silhouette. Avec des exercices de cardio, vous allez pouvoir vous focaliser sur le gras de votre ventre. Commencez par une activité d’endurance comme la marche rapide ou la course à pied avec lesquels vous ne nécessiterez aucune connaissance particulière. Puis avec la natation, l’utilisation d’un rameur ou encore une activité comme la danse, vous pourrez renforcer vos muscles et sculpter votre corps.

 

Une nouvelle méthode : l’abdologie

 

Une nouvelle science est apparue, celle des abdominaux. Elle consiste à penser le travail des abdominaux sous un autre angle, celui médical. Les séances s’apparentent à celles du yoga. Les séries d’abdos sont moins répétitives et la respiration est essentielle. Les exercices sont plus techniques et les muscles sont encore plus sollicités. Donc les résultats seraient plus visibles.

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 22:28

Il est impossible de maigrir vite et bien. Pour perdre du poids, cela nécessite rigueur et persévérance notamment lorsqu’il s’agit de faire des exercices réguliers. Quant il s’agit de perdre le gras du ventre, l’affaire se complique.

 

images-copie-2.jpg

 

Une activité qui brule des calories


C’est en pratiquant une activité physique régulière que vous pourrez perdre du ventre. Mais il vous faut en plus en faire une qui brûle plus de calories que les autres. Une activité avec des efforts intenses est l’idéal. Faire de la boxe ou encore du badminton vous permettra de vous étirer et de vous allonger au maximum. Ce qui contribuera à gainer votre ceinture abdominale. Intensifiez les échanges pour muscler votre bas-ventre.

 

Deux ou trois types d’exercices pas plus !

 

Inutile de multiplier les exercices pour perdre du ventre. En s’en tenant à deux ou trois exercices de gainage, vous obtiendrez de bons résultats dans le temps. Le but est de tonifier votre ventre en musclant vos transverses et vos abdominaux. Pour les transverses, l’exercice consiste à s’allonger sur le dos, les genoux pliés et les pieds au sol. Les bras tendus près du corps. Rapprochez votre menton de votre poitrine tout en inspirant et revenez vers le sol en expirant lentement  Pour les abdominaux, faites la planche : les coudes au sol et le corps bien droit sur la pointe des pieds et tenez le plus longtemps possibles. Ou autre exercice : sur le dos levez les jambes à 90°C et avec les bras sous la tête, faites des abdos. Comptez tout de même 4 semaines pour voir les premiers résultats.

 

Astuces

 

Faites de préférence vos exercices à jeun. Vous puiserez ainsi dans le stock des calories et vous brûlerez davantage de

graisse. Attention toutefois à ne pas trop en faire trop tôt le matin. Ensuite le stress et votre pire ennemi car il produit du cortisol, une hormone qui empêche la perte du gras et augmente les envies de sucré.

 

Et puis, n’oubliez pas qu’il vous faut associer tout programme sportif avec une alimentation saine et variée.

 

 

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 23:05

 

La Loi Veil du 17 janvier 1975 a été une vraie révolution dans les mœurs. Elle légalisait une bonne fois pour tout le droit à l’IVG. Depuis, elle a été suivie par bien d’autres dispositions comme celle en 1982 qui introduit le remboursement de l’acte ou encore celle de 2001 qui porte à 12 semaines de grossesse le délai légal. Pourtant 40 ans plus tard, l’avortement semble toujours difficile en France. Voilà pourquoi de nombreuses femmes se dirigent aujourd’hui vers des cliniques étrangères pour mettre fin à leur grossesse. Alors, qu’est-ce qui les poussent à passer la frontière pour faire exercer leur droit ?

 

Les obstacles à l’avortement en France

 

Même si en 2014 la loi parité homme / femme supprime  la notion de « détresse » comme justification de l’IVG, il reste encore beaucoup à faire car les femmes doivent toujours attendre 7 jours de réflexion (délai obligatoire) avant de se voir prescrire un RDV.  Tout comme la clause de conscience des médecins qui se refusent à la pratiquer joue aussi pour beaucoup dans cette histoire car elle n’a, à ce jour, toujours pas été supprimée.

 

Par conséquent, les femmes se retrouvent encore sous la pression. Mais celle des professionnels cette fois-ci. Alors par peur de se retrouver hors du délai légal, elles préfèrent s’adresser à d’autres dans d’autres pays où il est moins compliqué de se faire avorter. Autre raison : la fermeture de plus en plus d’établissements pratiquant l’IVG. Un rapport du Haut Conseil a établit que 130 de ces établissement avaient fermé leurs portes au cours de ces dix dernières années.

 

Toutes ces difficultés peuvent amener certaines femmes à se retrouver « coincées » et voient leur délai légal dépassé. 

Voilà les raisons pour lesquelles elles se dirigent vers des pays comme l’Espagne ou les Pays-Bas par exemple.

 

Des délais supérieurs ailleurs

 

Certains plannings familials, conscients des nombreuses contraintes auxquelles elles font face, indiquent aux femmes qui ont dépassé le légal d’IVG en France les pays dans lesquels où il sera toujours possible pour elles de la pratiquer. Elles sauront ainsi les démarches à suivre et auront même une liste des établissements vers lesquels se diriger.

 

En effet, certains pays pratiquent encore l’IVG après 24 semaines de grossesse. C’est le cas de l’Angleterre par exemple ou encore des Pays Bas si les médecins estiment que la femme est en situation de détresse. En Espagne, le délai à ne pas dépasser est de 22 semaines (en cas de malformation fœtale). En comparaison, l’Allemagne et la Belgique l’autorisent jusqu’à 14 semaines  et la Suède 18 semaines sur simple demande de la femme.

 

Le choix de la méthode

 

La méthode de l’IVG n’est pas toujours un choix libre pour les femmes. La tendance dérive vers des IVG médicamenteuses le plus souvent et parfois dans la limite des 12 semaines de grossesse (au-delà de 7 semaines, cette méthode est considérée comme non appropriée par la Haute Autorité de Santé car douloureuse à ce moment-là.  

 

Vers un nouveau plan pour améliorer l’accès à l’IVG

 

Pour mettre fin au choix souvent imposé des médecins pour l’une ou l’autre des méthodes d’IVG et pour qu’ils ne refusent plus de pratiquer l’acte après 10 semaines de grossesse, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, souhaite pour le début d’année 2015 (pour l’anniversaire des 40 ans de la Loi Veil) mettre « un plan cohérent pour améliorer l’accès à l’IVG sur l’ensemble du territoire » (entretien du 21 novembre 2014 au magazine Elle).

 

De plus, et même si à l’heure actuelle l’acte est 100% remboursé en France, elle souhaite également que les frais annexes soient pris en charge eux-aussi comme la consultation obligatoire avant l’IVG et les analyses avant l’acte.

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 14:29

Malheureusement, toute personne est sujette aux rides. Certaines y sont confrontées plus tôt que les autres. Les ridules peuvent se former dès le début de la trentaine. D’où l’intérêt de commencer à ce moment là à appliquer des crèmes antirides pour renverser rapidement le processus. Mais ensuite  quelle crème anti-rides utiliser et pour quelle tranche d'âge ? Voici nos conseils !

 

A 30 ans : prévenez


La pollution, le tabagisme, l’alcool, l’exposition au soleil sont autant de facteurs qui entraînent un vieillissement prématuré de la peau. Tout comme les excès d’une alimentation trop grasse ou trop sucrée. Vous pouvez agir de manière précoce et prévenir l’apparition des rides avec une crème adaptée. Clarins propose Multive Active Jour, une crème de jour lissante pour les rides précoces qui va booster le collagène.

 

A 40 ans : atténuez

 

A cet âge là, les rides de la bouche, du front et autour des yeux se forment déjà car la peau est plus fragile. Plus sèche et plus fine, elle perd de son tonus et chaque expression du visage commence à marquer. Il faut donc lui rendre son tonus. Par exemple Premier Cru de Caudalie stimule la microcirculation de la peau et s’attaque aux rides qui ne sont pas encore marquées.

 

 A 50 ans : liftez

 

La cinquantaine, c’est le temps de la ménopause. Les hormones ne jouent plus vraiment leurs rôles et la peau n’est plus aussi bien nourrie. Sèche, elle se craquelle et s’affaissent. Les rides déjà présentes s’approfondissent davantage. La crème antirides est carrément obligatoire à ce stade-là. Le Soin de Jour Revitalisant Fermeté de chez Mixa va renforcer les fibres des peaux sensibles avec de la vitamine C et les hydrater au maximum avec du bifidus.

 

A tout âge : réparation

 

Chez Epiderma, un professionnel des soins esthétiques, vous pourrez consulter des professionnels qui vous conseilleront en matière de traitement des rides et ridules. Dans les cliniques Epiderma, vous seront proposés des injections de Botox ou de Juvéderm. Consultez le site pour en savoir plus sur ces deux substances (http://www.epiderma.ca/botox-juvederm/traitement-rides).

 

Tous les soins médico-esthétiques que proposent Epiderma sont des méthodes non invasives sans recours à la chirurgie. Le traitement des rides par ces subsatnces sont non permanents. En effet de Botox est une substance protéique et le Juvéderm un gel de remplissage à base d’acide hyaluronique, un sucre naturel du corps. En les injectant dans votre visage, vos rides seront tout simplement comblées. 

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 14:16

Les propriétaires d’animaux connaissent les frais que peuvent engendrer une de leurs maladies. D’où l’intérêt de considérer un abonnement à une mutuelle animaux  qui prendrait en charge leurs frais de santé.

 

L’intérêt d’une assurance santé chat/chien et autres

 

Comme pour une mutuelle normale (personnes), la mutuelle pour animaux a pour but de rembourser les frais (jusqu’à 100%) que vous pourriez engager chez le vétérinaire qu’il s’agisse d’une maladie ou d’un accident. 

 

Avant toute décision, sachez que les frais d’une mutuelle même si vous pensez qu’ils sont élevés vous coûteront toujours moins chers que les frais réels auxquels vous pourriez faire face en cas de maladie ou d’accident de votre

animal de compagnie.

 

Les tarifs d'une mutuelle animaux


Pour trouver une mutuelle chat pas cher ou une mutuelle chien acceptable, il faut bien se renseigner car en ce qui concerne les assurances animaux, les prix varient du simple au double.

 

Avec des prix de consultation élevés, des examens sanguins qui le sont tout aussi, il vaut mieux donc consacrer un budget pour l’assurance chat ou chien. D’autant plus lorsque l’animal commence à vieillir.

Comptez en moyenne 25 euros par mois pour une mutuelle qui prend en charge les frais de base. Bien évidemment plus vous exigerez un taux de remboursement élevé, plus le prix assurance chien augmentera.

Le tarif dépendra de la formule choisie et de chaque événement pris en charge : remboursement des vaccins, consultation, opérations chirurgicales, traitement vermifuge, castration, radiologie voire euthanasie…. Tout dépendra aussi de l’espèce animale, de la race, de l’âge et de la fragilité de votre compagnon.

 

Certaines mutuelles proposent aussi des services et options gratuits. Pensez avant de vous engager à demander un devis assurance santé chien ou un devis mutuelle chat. Vous pourrez ainsi connaitre à l’avance les détails et les conditions du contrat et vérifier ce qui est pris en charge ou non (taux de remboursement, soins pris en charge, franchises, plafond annuel de remboursent…).

 

Un budget santé animaux maitrisé

 

Au vu des tarifs, mieux vaut donc prendre une mutuelle animaux. En effet, n’attendez pas que votre animal soit malade ou accidenté, prenez une mutuelle dès que vous l’adoptez. Elle vous permettra de faire face à des dépenses de santé auxquelles vous ne vous attendiez pas.

 

Sachez également qu’au-delà d’un certain âge, vous risquez de ne pas trouver de mutuelle qui risquerait à s’engager à assurer votre animal.

 

(Ecrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
24 août 2013 6 24 /08 /août /2013 12:51

 

Le corps humain contient des levures, parasites et autres bactéries qui jouent un rôle important pour le bien –être. Le candida albicans, est un champignon microscopique vivant dans l’intestin, la bouche et le vagin.


Il nettoie les déchets organiques présents. Mais lorsque le milieu dans lequel il vit se modifie, le candida albicans devient un parasite.

 

 

Causes de la candidose


C’est la destruction des bactéries présentes naturellement dans la flore microbienne qui est la cause de la candidose, une maladie chronique très fréquente (1/3 de la population française).

 

Les causes sont :

 

-          - la prise de certains médicaments à répétition  comme des antibiotiques (corticoïdes…), les antiulcéreux, la chimiothérapie ou les antiovulants comme la pilule contraceptive.

-          - une alimentation trop riche en sucres

-          - le manque d’exercices

-          - une hygiène féminine excessive

-         -  ou aussi bien le stress, le manque de sommeil ou de soleil…..

 

 

Les symptômes


Il n’y a pas de test établissant le diagnostic de candidose chronique ; seuls certains symptômes peuvent amener à penser à cette maladie.

 

Les symptômes sont variés :

 

-          - des troubles digestifs chroniques : ballonnement, diarrhées ou constipation, maux d’estomac…

-          - une fatigue chronique qui peut entrainer des troubles du sommeil et de l’anxiété

-          - des troubles nerveux  influant sur la mémoire, la concentration jusqu’à un état dépressif

-          - des allergies progressives aux aliments, cosmétiques ou odeurs (cigarette…) qui peuvent entrainer de l’eczéma,  des érythèmes jusqu’à l’asthme

-          - des problèmes de poids (perte ou prise)

-          - des problèmes urinaires ou des troubles sexuels

-          - des troubles cardiaques : arythmies, phlébites….

-          - des troubles musculaires et articulaires : rhumatisme, faiblesse…

 


Traitement


Le traitement consiste à équilibrer la flore intestinale et cela peut durer des mois.

 

Une alimentation saine


Il faut éviter :

 

-         -  les sucres qui favorisent la croissance des champignons.

-         -  les aliments riches en levure comme le pain, l’alcool, les fruits secs…

-         -  les produits laitiers, riches en lactose qui n’est autre que le sucre du lait.

 

Et privilégier :

 

-         -  les aliments-nutriments comme l’ail

-         -  les vitamines (C et E) et les minéraux, calcium magnésium, zinc….

-         -  les probiotiques qui équilibrent la flore intestinale.

 

Changement du mode de vie


Tout le mode de vie doit être modifié.  Il faut renforcer le système immunitaire  en exerçant une activité extérieure et dormir au moins 9h. Des précautions d’hygiène intime sont nécessaires : lavement du colon, des parties intimes une fois par jour et sans savon.

 

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 15:32

grrr.jpg

 

1-Définition de la grippe

 

La grippe (« Grippen » : agripper, saisir brusquement en allemand) est une maladie infectieuse contagieuse sérieuse qui touchent les oiseaux et mammifères dont l’homme. Il s’agit d’un virus qui s’attaque au système respiratoire.


Elle est considérée comme un problème majeur de santé publique car elle entraîne le décès de près de 500 000 personnes dans le monde entier chaque année et près de 1 000 décès en France.


Elle sévit de manière endémique notamment au cours de la saison automne-hiver. C’est pourquoi souvent elle est confondue avec un simple rhume.

 

virus-grippe_1800x1700.jpg


       *Virologie


Autrefois attribuée à une bactérie, c’est au Royaume Uni que le virus a été découvert en 1933. On sait aujourd’hui que la grippe est causée par trois virus (dits « à ARN ») qui appartiennent à la famille des Orthmyxoviridae et au genre Influenzavirus ( « Influenza » ou « flu », de l’italien « influenza di freddo », influence du froid):


-     Virus de type A. C’est le plus virulent et celui qui provoque le plus de pandémies. On peut citer la grippe espagnole en 1918 (20 millions de décès) et la grippe de Hong-Kong  en 198, mais plus récemment en 2009, le virus H1N1 ou la grippe aviaire (H5N1) qui a touché les oiseaux.

 

-      Virus de type B. C’est le plus courant.

 

-      Virus de type C. Est le plus modéré.


Le virus change constamment.

 

       *Contamination


Le virus se transmet par la salive. Les microgouttelettes  libérées dans l’air lorsque l’on tousse, celles présentes sur les mains et déposées par la suite sur les objets font que le virus se propage facilement car il survit à la surface des objets  1 ou 2 jours.

 

grippe10.jpg


La maladie peut se transmettre avant même l’apparition des symptômes (un jour avant et jusqu’à 10 jours après).

 

2-Symptômes de la grippe

 

Le virus de la grippe dure normalement de 3 à 7 jours.

 

grp.jpg


       *Les signes courants de la grippe


-     La fièvre (jusqu’à 40°)

-     Les maux de tête

-     Les maux de gorge et la toux (jusqu’à 2 semaines)

-     Des sueurs nocturnes

-     Les douleurs musculaires  et la fatigue…

 

Une gastroentérite  peut se manifester ; il s’agit alors de grippe intestinale.


       *Personnes vulnérables


La grippe peut s’accompagner de complications chez les personnes vulnérables ou à risques (personnes âgées, malades chroniques, femmes enceintes  et enfants) telles que :


-     une  pneumonie

-     une bronchite

-     une déshydratation

-     des troubles cardiaques

-     de l’asthme…

 

 

3-Traitement

 

vaccin-grippe-a_382.jpg

       *Prévention

 

Puisqu’elle peut entrainer des complications graves, des mesures préventives dictées par le Ministre de la Santé sont  appliquées en cas d’épidémie notamment une hygiène de base des mains.

 

Il faut donc se laver les mains le plus souvent possible. Un renforcement du système immunitaire serait un plus aussi : alimentation saine, sport, repos, suppression du stress et des abus tels que alcool et sucre…

 

Une vaccination (injection intramusculaire)  est également possible avant l’hiver notamment pour les personnes à risque et âgées (c’est gratuit) et les professionnels de santé.  Le taux d’efficacité est de 70 à 90% pour 6 mois.

 

Comme le virus mute chaque année, un nouveau vaccin est étudié en conséquence par l’Organisation mondiale de la santé.

 

       *Traitement médicamenteux

 

Pour traiter les symptômes, le médecin peut prescrire :

 

-          - de l’aspirine mais seulement aux adultes car l’acide acétylsalicylique peut entrainer le « syndrome de Reye » (maladie du système nerveux parfois mortel) aux enfants porteurs du virus de la grippe.

-          -   De l’ibuprofène comme anti-inflammatoire

-          - Des antiviraux dans des cas particuliers…

 

       *Autres


Des soins maisons peuvent atténuer aussi les symptômes du virus comme s’hydrater ou  se reposer.


Dans le même ordre d’idée, un traitement homéopathique peut soulager ou voire même de l’acupuncture.


 Le ginseng, le  gingembre, l’échinacée ont pour vertu de renforcer le système immunitaire et le sureau noir de traiter la fièvre….

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 13:53

shan-zaha-aubepine.jpg

 

Le Shan Zha (crataegus laevigata) est un arbuste à fleurs blanches des pays européens. Le Shan Zha (nom chinois) est en fait le fruit de l’aubépine : la baie (des fruits rouges).

Propriétés médicinales



Le Shan Zha est un "brûle-graisse", un destockeur de graisses profondes (cellules de graisses de réserve). Il réduit les apports de graisse et aide ainsi à lutter contre le surpoids et surtout la cellulite.

Également, les baies d’aubépine ont un fort pouvoir antioxydant et aident à se débarrasser des radicaux libres qui endommagent les cellules du corps.


Le Shan Zha régule le système cardiaque :

- en renforçant les fonctions cardiaques
- en augmentant le flux sanguin vers le cœur et donc la circulation veineuse.

De ce fait, la baie d’aubépine aide à réguler la tension nerveuse et le taux de cholestérol.

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
25 mai 2012 5 25 /05 /mai /2012 13:27

eucalyptus.jpg


Nom masculin

Ce grand arbre (du grec εὐ-eu : bien, et καλυπτὀς-caluptos : couvert, recouvert) est originaire d’Australie (Tasmanie).

Sous forme de buisson ou d’arbre (moins de 4 mètres jusqu’à 10 mètres de haut), il est utilisé surtout comme ornement car ses feuilles sont très odorantes. En effet, elles sont riches en huiles essentielles (eucalyptol ou cinéol).

Fonction mucolytique et antibactérienne

L’eucalyptol favorise et facilite les sécrétions pulmonaires. Elle est efficace lors des accès de toux (antitussive) lors des crises de bronchites et toutes les infections des voies respiratoires (toux, bronchite chronique ou aigue, rhume, sinusite, aphonie…).

L’eucalyptus peut être utilisé en décoction, infusion, sous sa forme d’huile essentielle ou en gélule).

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article