Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la culture générale
  • Le blog de la culture générale
  • : Le blog de Maria El Aïssi est un blog avec des articles traitant de l'actualité, du cinéma, des people, de la société, des choses de la vie quoi....
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 14:41

1


 

 

Ouarzazate, surnommée « la porte du désert », est une ville marocaine située au pied des montagnes du Haut Atlas, entre deux vallées (celle de l’oued Ouarzazate et celle de l’oued Dadès).


Elle offre un panorama idéal pour des excursions dans la région : des oasis, des massifs enneigés, des villages fortifiés à la terre rouge et le désert. On l’appelle « la porte du désert ».

 

Histoire de la ville



La ville a été créée en 1928, elle servait de garnison et de base militaire.

Habitée à l’origine par les berbères, la ville servait de carrefour commercial pour les échanges entre le nord et le sud du Continent africain au VIIème siècle, époque à laquelle la ville est convertie à l’Islam.

Au XIIème siècle, la ville connaît un véritable essor grâce au sultan Saadien Yacoub El Mansour.
Dès lors, le pays échange avec les pays européens. Encore plus sous le règne alaouite (au XVIIème siècle).

Aujourd’hui, la ville est capitale de la région.


Tourisme

 

2.jpg

Une vallée proche de Ouarzazate


La région est connue pour ses magnifiques paysages très divers qui font le plaisir des cinéastes du monde entier mais aussi des touristes- randonneurs : casbah, oasis, vallées, rochers…
Ils sont attirés par l’air local (un climat aride et de faibles précipitations), la luminosité, le soleil et la diversité ethnique.

La ville a su investir pour s’adapter aux besoins et pour recevoir les producteurs de films et les touristes : hôtels, clubs, golf, aéroport…


Les paysages



3.jpg 4.jpg
 

 

Les gorges du Todra offrent aux grimpeurs et aux randonneurs un site idéal avec ses falaises hautes (jusqu’à 300 m) et ses rivières. Certains chemins sont en terre, d’autres sont goudronnées.

La vallée dévoile un oasis de verdure (huit palmeraies) où l’on cultive des céréales, du henné et des légumes.

L’oued Dadès arrose les plantations des plaines et les oasis ; son débit d’eau s’accroit au fur et à mesure de la fonte des neiges.

Sur ces berges, on trouve des villages fortifiés (ksar) et des forteresses (casbah).


Les forteresses/casbah



Ouarzazate était surnommé la « route des 1000 casbahs ». D’ailleurs certaines ont été inscrites au patrimonial mondial de l’Unesco :

5.jpg
- la casbah de Taourirt (XVIIIème siècle)
- la casbah d’Aït Ben Haddou,
- la casbah d’El Kabbala…

Construites en pisé, les casbahs dévoilent leurs nombreux secrets aux touristes.


Cinéma



Il est évident que l’activité cinématographique a une réelle retombée économique et sociale sur la région d’Ouarzazate et sur le pays.

Surnommée la « Hollywood du Maroc », la ville et sa région a servi de décors à de nombreux films, surtout des péplums au départ. Parmi les grosses productions, on peut citer des superproductions américaines :

- Ali baba et les quarante voleurs en 1954
- Laurence d’Arabie en 1962
- Le diamant du Nil (1984-1985),
- Kundun, 1996,
- Gladiator (1998-1999) et Kingdom of Heaven (2003-2004),
- La colline a des yeux (2006 et 2007),
- Prince of Persia (2010)
- …

Et des productions françaises comme :

- 100 mille dollars au soleil (en 1964)
- Astérix et Obélix : mission Cléopâtre (Alain Chabat), 2000
- Indigènes (2006)…

La ville possède de nombreux studios de cinéma :

 

6.jpg

Atlas Corporation Studio de Ouarazazate


- Atlas Corporation Studio : crée en 1983, il se trouve à l’entrée de la ville et il est possible de le visiter moyennant 30DH (3 euros, seulement hors période de tournage).
- Studio Kanzama : il abrite même une école de cinéma depuis 2004 (2 ans de formation aux métiers du cinéma, 60 élèves).
- CLA Studios en projet.

Le chiffre d’affaires annuel généré est de + de 100 millions de dollars. L’activité fait vivre 90 000 personnes entre les techniciens, artisans, commerçants, hôteliers……

Il faut savoir que les coûts de production à Ouarzazate sont 50% moins chers qu’aux USA. Idem pour la main d’œuvre locale spécialisé (techniciens et figurants). Les visas y sont rapidement délivrés, et le transport (biens et marchandises) est facilité par l’Etat marocain.


Énergie



Le Maroc s’est engagé dans une perspective de croissance économique intégrant les énergies vertes.

Ainsi profitant de l’ensoleillement quasi annuel de la région, elle a opté pour la construction d’une centrale solaire thermodynamique qui devrait voir le jour en 2014. La banque mondiale a investi dans ce projet.


7.jpg

Centrale photovoltaïque de Ouarzazate

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Culture générale
commenter cet article

commentaires