Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la culture générale
  • Le blog de la culture générale
  • : Le blog de Maria El Aïssi est un blog avec des articles traitant de l'actualité, du cinéma, des people, de la société, des choses de la vie quoi....
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

15 décembre 2011 4 15 /12 /décembre /2011 13:39

 

                   Les nombreux souks (marchés)

 

 

 

Le plus ancien est celui du henné ; on y trouve bien sûr du henné et tout autre produit cosmétique naturel comme le savon noir, l’argile, le khôl ou l’eau de rose.

Le plus important est le souk R’Cif. C’est celui on l’on retrouve tous les produits nécessaires à la cuisine marocaine : boucherie, poissonnerie, légumes.

 rcif.jpg

Ensuite, on peut trouver le marché aux tapis, le marché aux épices (Souk Attarine), le marché aux légumes (Souk Boujloud), le marché des babouches, caftans et de l’argenterie (Souk Serrajine), le marché des tissus (Souk Haik)…

babouches.jpg

 

 

La médina, centre culturel

 

 

La cité connaît une vraie richesse culturelle due aux différentes civilisations et influences que la ville a connues. Les différentes dynasties, les andalous, les juifs et les différents peuples ont laissé leur empreinte.

 

Architecture 


Les près de 10 000 ruelles de la ville sont restées inchangées depuis le XIIème siècle. Le style arabo-andalou est omniprésent. On le note dans ses remparts et mosquées mais aussi dans ses portes ancestrales très nombreuses ; on pourra voir entre autres :


- Bab el Guissa, bâtie par les berbères Zénètes

guissa.jpg

- Bab Ftouh, bâtie par un prince berbère au XIème siècle

ftouh.jpg

- Bab Mahrouk, construite au XIIIème siècle.

mahrouk.jpg

 

- Bab Boujloud, ornée de céramique bleues et vertes a été construite au XIIème siècle est la plus visitée car la plus animée.

boujloud.jpg

- Bab Riafa

riafa.jpg

 

Philosophie 

 

La ville a toujours connu une histoire liée au sacré, au spirituel et de ce fait a toujours attiré les grands penseurs tels que Averroès, Ibn Batouta, Ibn Khaldoun et a instruit de grands savants. Les étudiants venaient de loin pour apprendre dans ses medersas (écoles).

averroes.jpg

Chaque année l’association des amis de la philosophie tient une réunion sur l’apport de la philosophie au Maroc, « le Printemps de la philosophie ». Fès a même été déclarée capitale méditerranéenne de la philosophie en 2008.


(ci-contre: Averroès/Saint Thomas d’Aquin)


Pratique religieuse 


La construction de la mosquée Al Qarawiyyîn ou Quaraouiyine est le centre spirituel de la ville de Fès.


Fondée au IXème siècle par une femme, Fatima el Fihriya, elle doit son nom aux familles kairouanaises qui étaient installées. Elle est l’université la plus ancienne du monde.

 

Spécialisée en théologie dès le départ, elle englobe aujourd’hui les spécialités juridiques et linguistiques (langue arabe mais aussi grec, latin et hébreu.


De cet établissement possédant une bibliothèque de rares manuscrits écrits par de célèbres savants comme Ibn Rochd (Averroès) ou Ibn Khaldoun sortiront des personnalités importantes telles qu’Abou Amrane El Fassi.

qarawiyine.jpg

Fès devient alors centre religieux au Maghreb.


Gastronomie


Ce qui fait la particularité de la gastronomie fassie, c’est le mélange sucré-salé que l’on retrouve dans certains de ses plats. La variété culinaire est de mise, elle traduit la rencontre des différents peuples qui se sont installés dans la ville. On raconte que la meilleure cuisine du pays est la cuisine de Fès car très élaborée et perfectionniste.


La création d’une académie nationale de gastronomie est envisagée à l’avenir. En octobre 2010, la ville a accueilli le 5ème festival d’art culinaire sous le thème « les traditions culinaires de fête dans les trois religions monothéistes ». De grands chefs du monde entier se sont déplacés pour préparer des plats de leur concoction (ateliers de cuisine et décoration).

 

rcif-copie-1.jpg

 

 

Musique


Le festival des musiques sacrées du monde aura lieu du 8 au 16 juin 2012. Cet évènement connu internationalement à pour vocation le rapprochement entre les peuples et l’universalité de la musique. La ville alors accueille de nombreuses manifestations et des artistes du monde entier viennent présenter un programme riche et varié : on peut y croiser des derviches tourneurs turques, des cantatrices, des chanteurs de la nouvelle scène ou de musique classique ou même Ben Harper.

festival.jpg

 

Les musées 


 Ils sont nombreux dans la ville, on peut citer entre autres :


- musée « Batha » expose les arts et traditions de la ville : bois sculptés, zelliges, astrolabes, poteries et fer forgé entre autres.

batha.jpg

- Musée « Nejjarine » expose les arts et métiers du bois. Sa terrasse offre une vue panoramique de la ville.

nejjarine.jpg

- Musée des armes : il est situé dans un fort militaire du XVIème siècle.

armes.jpg

- Musée Dar Adiel expose les instruments de musique andalouse.

adiel.jpg

 

Les écoles 

 

Elles comptent l’histoire de la ville :

 

- la Medersa Bou Inania a été fondée sous la dynastie mérinide et servait aussi de mosquée grâce à son minaret.

inania.jpg

- La Medersa El Attarine (1323/1325) est une des plus petites de la ville.

attarine.jpg

- La Medersa Es Sahrij (1321/1323) qui a été classée monument historique en 1915 a été construite vers 1321.

sahrij.jpg

 

 

Egalement, il ne faut pas oublier d’aller visiter le centre ville et la Maison de la Culture Agdal (théâtres, concerts, expositions). Sur les hauteurs de la ville, une vue panoramique est offerte aux visiteurs à partir des remparts.

merinides.jpgfesd.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ses thermes : Moulay Yacoub et Sidi Harazem


Moulay Yacoub


Cette station thermale se situe à l’entrée Nord Ouest de Fès (à 15km). Le paysage qui y mène est fabuleux : la verdure des vallons offre un panorama à couper le souffle.

my.jpg

Moulay Yacoub offre une station thermale avec des sources naturelles d’eaux chaudes à 54°C (refroidie à 38°C) provenant d’une profondeur de 1500 mètres et au PH neutre. Il s’agit d’une eau de mer soufrée et salée, riche en magnésium donc à vertu thérapeutique qui soulage :


- les rhumatismes : comme l’arthrose avec son action sédative  et antalgique,

- les maladies de peaux (psoriasis, acné…), action antiseptique,

- les infections gynécologiques et

- les infections respiratoires chroniques (allergies, rhumes, asthme…) grâce à l’action vasodilatatrice.

 

Un spa est aussi présent pour les soins de remise en forme, esthétique et détente (massage, soins amincissants, esthétiques et réflexothérapie).

spa.jpg

Un séjour sur place de plusieurs jours est possible (hôtel et autres hébergements).


La station a été rénovée récemment et offre un service réputé nationalement (équipes médicales, matériel moderne, employés) et internationalement. André Gide y a même séjourné.

spae.jpg

 

Sidi Harazem

 

Egalement à 15 minutes de Fès, la station thermale offre des infrastructures de loisirs modernes (piscines) avec une vue sur la montagne qui offre sa source d’eau minérale.

harze.jpgkll.jpg

Son eau célèbre, une eau riche en bicarbonate et magnésium qui jaillit à 35°C, depuis le XVIème siècle est sollicitée pour ses vertus curatives notamment pour les maladies des reins. Les gens viennent de tout le pays pour prier le Saint Patron des Sources et boire l’eau salvatrice.

sidi.jpg

 

Climat

Fès connaît un climat de pays méditerranéen mais l’hiver peut etre rigoureux, le froid venant des montagnes de l’Atlas. Les saisons les plus agréables pour visiter le Pays et la ville sont le printemps et l’automne.


L’été y est chaud jusqu’à 40° degrés à l’ombre.


Les infrastructures hôtelières sont nombreuses : des chambres d’hôtes, aux gites, ryads aux grands hôtels de luxe, tout le monde trouve son plaisir dans la ville.

 

 

En définitive, la ville de Fès reste la gardienne des traditions. Et les secrets d’un savoir-faire ancestral sont bien gardés. Le patrimoine unique est bien sauvegardé et la renommée de la ville est indéniable aujourd’hui. Les millions de visiteurs qui viennent se promener dans ses rues en est la preuve.


 

 

Bienvenue à Fès....bien.jpg


Partager cet article

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Histoire
commenter cet article

commentaires