Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la culture générale
  • Le blog de la culture générale
  • : Le blog de Maria El Aïssi est un blog avec des articles traitant de l'actualité, du cinéma, des people, de la société, des choses de la vie quoi....
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 18:54


 

 

 

Moulay Idriss Zerhoun (en arabe : مولاي إدريس زرهون) est une ville du Maroc, située dans la région de Meknès-Tafilalet. Cette ville, située dans la province de Meknès (à 25 km), a été fondée par Moulay Idriss Ier (fils d’Idris Ier a fondé la première dynastie musulmane Idrisside à Fès).

Cette ville abrite le sanctuaire du fondateur de la dynastie Idrisside, Idrîs Ier. Un mausolée (avec son tombeau) y a été construit. La ville est donc connue car elle est un lieu de pèlerinage annuel. Il s’agit pour le pays d’une ville sainte.

Le moussem, qui a lieu le dernier jeudi du mois d’août offre fantasias, spectacles et processions.

Perchée sur le Mont Zerhoun, la cité jouit d’une architecture islamique très élaborée qui traduit les traditions locales.

Dotée d’une mosquée, d’un mausolée et d’une médina, la ville est accueillante de part sa position géographique et ce qu’elle procure: sur une colline, la ville est entourée de plaines vertes où abondent des oliviers, des pruniers et des figuiers. Mais le terroir offre aussi du miel et des fruits secs.

Au pied de la colline, on retrouve le site de Volubilis. Le lieu a donc connu le mélange de différentes civilisations (les berbères, les romains, les arabes, les espagnols et les portugais).</sous-titre>

Repost 0
Published by Maria El Aïssi
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 22:34

images-copie-5.jpgMaigrir à 50 ans n’est pas aussi simple que perdre du poids à 25 ou 30 ans. Pourtant cela s’avère plus nécessaire à cause des risques de maladies cardio-vasculaires, de l’hypertension ou encore du diabète. Tous les régimes ne sont donc pas bons de peur de carences. Mais aussi il faut faire attention à ne pas vous blesser. En effet, les risques d’ostéoporose sont accrus. La prudence est de rigueur.

 

Avec le temps, les rondeurs s’installent


A l’approche de la cinquantaine et les hormones aidant, le corps se modifie et à moins de s’accepter tel quel (ce qui serait finalement très naturel), il faut faire des efforts pour garder son poids ou ne pas en perdre. Une hygiène de vie différente s’impose. Il faut donc songer à brûler plus de calories. Et pour lutter contre la cellulite à vous tous les aliments drainants.

 

Un régime adéquat

 

Pour qu’un régime soit efficace, vous devez diminuer votre apport énergétique. Certes avec le temps, vous vous êtes habituées à apprécier les bons petits plats mais désormais, il va falloir apprendre à les alléger. Attention, vous devez également diminuez votre consommation d’alcool.

 

Augmentez vos dépenses physiques

 

La sédentarité est votre pire ennemi. Une activité physique régulière est nécessaire. A vous de choisir celle qui vos plait ; il peut s’agir de faire du vélo ou de la danse à condition que vous la pratiquiez plusieurs fois par semaine. Et à condition qu’elle reste dans vos capacités. Un sport trop violent et ce serait le drame. Le top ? La natation qui va vous permettre de modifier votre silhouette et de développer votre rythme cardiaque sana faire trop d’effort.

 

 

Un conseil à suivre en toutes circonstances ? Buvez beaucoup. Même si votre sensation de soif a diminué, vous devez continuez à boire et boire encore plus pour éliminer les déchets de votre organisme. De l’eau, du thé, des bouillons, consommez à volonté….

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 22:31

 

images-copie-4.jpgA part la liposuccion, il existe de nombreuses solutions pour perdre du ventre. Le sport en fait partie. En effet vous aurez beau croire que prendre un produit minceur sera bénéfique, sachez que sur le long terme seul la pratique d’un exercice physique régulier peut vous faire perdre vos poignées d’amour.

 

 

Les raisons de la prise de poids

 

C’est le grignotage qui, en général, fait prendre du poids et se localise le plus souvent dans le ventre, les fesses ou les cuisses. Cependant, une grossesse et même l’âge peuvent entrer en jeu. La ménopause chez les femmes peut également entrainer une prise de poids qui va se localiser en général sur le haut du corps alors que, jusqu’à présent, c’est plutôt dans le bas du corps que la graisse se localisait.

 

Puiser dans les réserves

 

C’est en puisant dans vos réserves caloriques que vous allez pouvoir faire fondre votre graisse. Egalement, la pratique d’un sport régulier va sculpter votre silhouette. Avec des exercices de cardio, vous allez pouvoir vous focaliser sur le gras de votre ventre. Commencez par une activité d’endurance comme la marche rapide ou la course à pied avec lesquels vous ne nécessiterez aucune connaissance particulière. Puis avec la natation, l’utilisation d’un rameur ou encore une activité comme la danse, vous pourrez renforcer vos muscles et sculpter votre corps.

 

Une nouvelle méthode : l’abdologie

 

Une nouvelle science est apparue, celle des abdominaux. Elle consiste à penser le travail des abdominaux sous un autre angle, celui médical. Les séances s’apparentent à celles du yoga. Les séries d’abdos sont moins répétitives et la respiration est essentielle. Les exercices sont plus techniques et les muscles sont encore plus sollicités. Donc les résultats seraient plus visibles.

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
5 décembre 2014 5 05 /12 /décembre /2014 22:28

Il est impossible de maigrir vite et bien. Pour perdre du poids, cela nécessite rigueur et persévérance notamment lorsqu’il s’agit de faire des exercices réguliers. Quant il s’agit de perdre le gras du ventre, l’affaire se complique.

 

images-copie-2.jpg

 

Une activité qui brule des calories


C’est en pratiquant une activité physique régulière que vous pourrez perdre du ventre. Mais il vous faut en plus en faire une qui brûle plus de calories que les autres. Une activité avec des efforts intenses est l’idéal. Faire de la boxe ou encore du badminton vous permettra de vous étirer et de vous allonger au maximum. Ce qui contribuera à gainer votre ceinture abdominale. Intensifiez les échanges pour muscler votre bas-ventre.

 

Deux ou trois types d’exercices pas plus !

 

Inutile de multiplier les exercices pour perdre du ventre. En s’en tenant à deux ou trois exercices de gainage, vous obtiendrez de bons résultats dans le temps. Le but est de tonifier votre ventre en musclant vos transverses et vos abdominaux. Pour les transverses, l’exercice consiste à s’allonger sur le dos, les genoux pliés et les pieds au sol. Les bras tendus près du corps. Rapprochez votre menton de votre poitrine tout en inspirant et revenez vers le sol en expirant lentement  Pour les abdominaux, faites la planche : les coudes au sol et le corps bien droit sur la pointe des pieds et tenez le plus longtemps possibles. Ou autre exercice : sur le dos levez les jambes à 90°C et avec les bras sous la tête, faites des abdos. Comptez tout de même 4 semaines pour voir les premiers résultats.

 

Astuces

 

Faites de préférence vos exercices à jeun. Vous puiserez ainsi dans le stock des calories et vous brûlerez davantage de

graisse. Attention toutefois à ne pas trop en faire trop tôt le matin. Ensuite le stress et votre pire ennemi car il produit du cortisol, une hormone qui empêche la perte du gras et augmente les envies de sucré.

 

Et puis, n’oubliez pas qu’il vous faut associer tout programme sportif avec une alimentation saine et variée.

 

 

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 23:05

 

La Loi Veil du 17 janvier 1975 a été une vraie révolution dans les mœurs. Elle légalisait une bonne fois pour tout le droit à l’IVG. Depuis, elle a été suivie par bien d’autres dispositions comme celle en 1982 qui introduit le remboursement de l’acte ou encore celle de 2001 qui porte à 12 semaines de grossesse le délai légal. Pourtant 40 ans plus tard, l’avortement semble toujours difficile en France. Voilà pourquoi de nombreuses femmes se dirigent aujourd’hui vers des cliniques étrangères pour mettre fin à leur grossesse. Alors, qu’est-ce qui les poussent à passer la frontière pour faire exercer leur droit ?

 

Les obstacles à l’avortement en France

 

Même si en 2014 la loi parité homme / femme supprime  la notion de « détresse » comme justification de l’IVG, il reste encore beaucoup à faire car les femmes doivent toujours attendre 7 jours de réflexion (délai obligatoire) avant de se voir prescrire un RDV.  Tout comme la clause de conscience des médecins qui se refusent à la pratiquer joue aussi pour beaucoup dans cette histoire car elle n’a, à ce jour, toujours pas été supprimée.

 

Par conséquent, les femmes se retrouvent encore sous la pression. Mais celle des professionnels cette fois-ci. Alors par peur de se retrouver hors du délai légal, elles préfèrent s’adresser à d’autres dans d’autres pays où il est moins compliqué de se faire avorter. Autre raison : la fermeture de plus en plus d’établissements pratiquant l’IVG. Un rapport du Haut Conseil a établit que 130 de ces établissement avaient fermé leurs portes au cours de ces dix dernières années.

 

Toutes ces difficultés peuvent amener certaines femmes à se retrouver « coincées » et voient leur délai légal dépassé. 

Voilà les raisons pour lesquelles elles se dirigent vers des pays comme l’Espagne ou les Pays-Bas par exemple.

 

Des délais supérieurs ailleurs

 

Certains plannings familials, conscients des nombreuses contraintes auxquelles elles font face, indiquent aux femmes qui ont dépassé le légal d’IVG en France les pays dans lesquels où il sera toujours possible pour elles de la pratiquer. Elles sauront ainsi les démarches à suivre et auront même une liste des établissements vers lesquels se diriger.

 

En effet, certains pays pratiquent encore l’IVG après 24 semaines de grossesse. C’est le cas de l’Angleterre par exemple ou encore des Pays Bas si les médecins estiment que la femme est en situation de détresse. En Espagne, le délai à ne pas dépasser est de 22 semaines (en cas de malformation fœtale). En comparaison, l’Allemagne et la Belgique l’autorisent jusqu’à 14 semaines  et la Suède 18 semaines sur simple demande de la femme.

 

Le choix de la méthode

 

La méthode de l’IVG n’est pas toujours un choix libre pour les femmes. La tendance dérive vers des IVG médicamenteuses le plus souvent et parfois dans la limite des 12 semaines de grossesse (au-delà de 7 semaines, cette méthode est considérée comme non appropriée par la Haute Autorité de Santé car douloureuse à ce moment-là.  

 

Vers un nouveau plan pour améliorer l’accès à l’IVG

 

Pour mettre fin au choix souvent imposé des médecins pour l’une ou l’autre des méthodes d’IVG et pour qu’ils ne refusent plus de pratiquer l’acte après 10 semaines de grossesse, la ministre de la Santé, Marisol Touraine, souhaite pour le début d’année 2015 (pour l’anniversaire des 40 ans de la Loi Veil) mettre « un plan cohérent pour améliorer l’accès à l’IVG sur l’ensemble du territoire » (entretien du 21 novembre 2014 au magazine Elle).

 

De plus, et même si à l’heure actuelle l’acte est 100% remboursé en France, elle souhaite également que les frais annexes soient pris en charge eux-aussi comme la consultation obligatoire avant l’IVG et les analyses avant l’acte.

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Médecine
commenter cet article
1 décembre 2014 1 01 /12 /décembre /2014 23:00

 

images-copie-1.jpg

Les housses de couette, c’est pratique, on est bien d’accord sur le principe ! Pourquoi ? Parce qu’au lieu de laver la couette tous les mois, il est nettement plus simple de laver la housse. En effet, tout le monde n’a pas une machine capable de contenir une couette 200x200cm ou un duvet en plumes d’oies. Et puis, les housses de couette, c’est nettement plus sympa pour changer la déco de la chambre. Vous pouvez ainsi varier les styles et changer de housses à volonté. Une semaine avec la housse fleur, l’autre avec la housse design londonien. Les problèmes commencent quand il faut enfiler la couette à l’intérieur !

 

Pourquoi je galère avec ma housse ?

 

Parce que vous êtes sûrement toute seule à la mettre ! Et oui, il vaut mieux être deux pour la placer. Pourtant même en vous y mettant à deux, vous devez prendre votre mal en patience. Car en effet, enfiler une housse de couette, c’est d’un ennuyeux ! Et c’est sportif mine de rien cette activité.

De plus, tout seul, c’est une vraie galère, il faut se tortiller dans tous les sens pour parvenir enfin au bout de très longues minutes à un résultat plus que passable.

Et bien, certains ont trouvé des astuces plutôt ingénieuses pour mettre une housse de couette. Les techniques varient et sont plus ou moins longues. Seule la méthode dite du « burrito » est probablement la plus utilisée à l’heure actuelle.

 

Pour garder les coins alignés 

 

En fait ce qui est le plus embêtant pour enfiler une housse de couette avec la méthode habituelle, c’est le fait que les coins de la housse et de la couette ne sont jamais alignés du premier coût. Il faut du temps avant d’y arriver.

 

Alors pour faire en sorte que les coins de la housse soient bien en face des coins de la couette, il existe une

technique efficace qui consiste à mettre des pinces à linge pour tenir les coins pendant que vous secouez la couette afin qu’elle rentre impeccablement dans la housse.

 

Le burrito magique

 

Cette solution a été divulguée sur Youtube par un homme (Scott  Culley) qui voulait se débarrasser une fois pour toute de cette corvée. Il a mis en place une méthode pour enfiler sa housse de couette rapidement (2 minutes).

Il suffit de suivre son tutoriel. Attention toutefois avant de commencer à penser à bien retourner votre housse de couette.

 

Les étapes sont les suivantes. Vous pouvez procéder à même le sol ou sur votre lit bien entendu.

Une fois avoir mis à l’envers votre housse, déployez dessus votre couette bien à plat. Tenez le côté fermé de la housse (qui est posée en-dessous) et commencez à l’enrouler sur elle-même avec la couette à l’intérieur. Ça, c’est votre (énorme) burrito !

 

Ensuite, ouvrez votre housse en mettant une main à l’intérieur et allez cherchez l’extrémité de votre housse et tirez vers vous de façon à la retourner dans l’autre sens. Faites la même chose de l’autre côté.

Il ne vous reste plus qu’à dérouler le tout et à étendre les plis. Et comme il est dit dans la vidéo : « Ta da ». C’est fini.

 

La technique du pliage

 

Elle est aussi facile que celle du « burrito » si ce n’est qu’elle est nettement plus rapide. Il ne faut pas plus de 10 secondes pour la mettre en place. Excellent, non ? La vidéo a aussi été mise sur Youtube et c’est Arianne Cohen de Women’s Day Magazine qui nous montre comment faire.

 

Pour y arriver, il vous faut tout d’abord étendre votre housse de couette bien à plat. Ensuite, pliez-la en deux puis encore en deux. Pliez également votre couette de la même manière.

 

Il ne vous reste plus qu’à rentrer la couette ainsi pliée dans l’ouverture de la housse de couette. Prenez les deux coins de la housse et secouez. Et voilà !

 


Il existe bien évidemment d’autres méthodes faciles qui expliquent comment mettre une housse de couette rapidement  mais ces trois-là, vous pouvez au moins les faire tout(e) seul(e), comme un(e) grand(e).

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Culture générale
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 13:32

Si certes l’hiver est propice au port du collant, il n’y a rien de pire que les poils qui s’y accrochent. Alors même si l’envie de les laisser pousser trotte dans votre tête, ne laissez pas l’homo sapiens en vous prendre le dessus. A bas les poils et vive l’épilation définitive ! Vous en serez débarrassées une bonne fois pour toute. Enfin, ce que qui se raconte…

 

index.jpg

 

Les différentes méthodes


L’épilation au laser qui remplace de plus en plus l’épilation électrique (des décharges électriques détruisent le bulbe poil par poil) propose les meilleurs résultats. Cette méthode consiste à apposer un laser sur une zone pileuse plus grande. Les lasers de nouvelle génération sont même nettement mieux adaptés aux peaux brunes qui pouvaient se retrouver dépigmentées.  L’épilation à la lumière pulsée fonctionne sur le même principe. Le laser est remplacé par une lampe flash.

 

Les dessous de l’épilation définitive


En moyenne 80% des poils ne repoussent pas. Il est donc préférable de parler d’épilation longue durée. Le coût est élevé avec un budget qui varie de 100 à 150 euros (visage) à 400 euros  la séance  (jambes). Comptez 80 euros en moyenne pour une séance à la lumière pulsée. Et ce n’est qu’au bout d’un an avec une séance tous les trimestres que vous verrez un résultat optimal.  Ensuite, préférez l’épilation en hiver car une peau bronzée est contre-indiquée. Tout comme l’exposition au soleil dans les semaines qui suivent est interdite.

 

Ça fait mal ? Et si je le faisais chez moi ?


Si elle est bien faite, l’épilation définitive ne fait pas plus mal que l’épilation à la cire. Elle est donc supportable. Mais les plus douillettes peuvent bien sûr se faire prescrire une crème anesthésiante à appliquer une heure avant la séance. Et pour toutes celles qui souhaitent le faire à la maison, sachez que les appareils mis en vente dans le commerce ne possèdent pas la même intensité et sont donc moins précis. Il vous faudra du temps pour détruire tous les bulbes et c’est bien ce qui ne manque pas en hiver !

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Mode
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 14:34

Il y a mille et une manières de visiter New York non seulement parce que la ville est grande mais encore parce que les excursions sont très diverses. Alors à pied, en voiture, en bus, en bateau, en hélico où que sais je encore, la découverte de la ville sera toujours éblouissante.

 

New York en bus

 

Le bus touristique est une des meilleures manières de visiter la ville. Ils parcourent la ville chaque jour et confortablement installés, vous serez guidés tout au long du parcours.

Les bus hop-on hop-off (bus rouges, bus bleus) vous permettront, eux, de visiter la ville à votre rythme et de prendre l’une des navettes de la compagnie qui passe toutes les 20 minutes.

 

Les double-deckers sont les bus à 2 étages. Ils proposent diverses formules pour visiter New York différemment. Vous pouvez réserver vos places à l’avance ou dans un des nombreux points de vente de la ville.

 

Central Park en calèche

 

Le poumon vert de New York mérite largement le coup d’œil. Et si vous êtes accompagné, rien de mieux qu’un tour du parc en calèche. Romantique à souhait ! Sachez qu’en réservant des places à l’avance, vous pourrez réduire le tarif de l’excursion. En effet, les cochers ont tendance, à la dernière minute, à abuser sur les prix. Attention, vous pourrez traverser le parc mais pas en totalité tellement il est grand, par contre vous verrez les plus beaux sites et en prime le cocher pourra vous raconter l’histoire de Central Park.

 

Vol en hélicoptère au-dessus de la ville

 

Une visite de la ville vue du ciel a pour avantage d’admirer tout le panorama en un temps assez bref. Comptez un quart d’heure de vol en moyenne pour survoler Manhattan par exemple (Manhattan Sky Tour). Ensuite, le prix du forfait augmentera comme la durée du temps de vol. Vous aurez la possibilité de voir l’essentiel de la grosse pomme comme la Statue de la Liberté, l’Empire State Building et bien sûr Central Park.  Le Grand Island Tour vous permettra d’aller jusqu’au dessus de Staten Island puis du Bronx. Le top du top ? Un vol de nuit.

 

Une croisière en bateau

 

Comme la ville est entourée d’eau et que 5 de ses arrondissement sont des iles, c’est probablement la meilleure manière d’accéder tranquillement à leur visite. De jour comme de nuit, plusieurs types de croisières peuvent être envisagés. Pendant  75 minutes jusqu’ à 3h, vous verrez la ville sous un angle différent. Ainsi, le New York Liberty Boat Tour vous permettra de voir les nombreux ponts de la ville, La Statue de la Liberté, Manhattan, Times Square.... Pensez à réserver à l’avance pour ne pas vous retrouver à faire une queue de 2h.

 

Egalement entre l’East River et l’Hudson River, vous pouvez prendre place à bord des yellow cabs, des navettes nautiques de couleur jaunes comme les célèbres taxis (New York Water Taxi).

 

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Société
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 14:33

Est-il possible de voir tout New York en un week-end ? Apparemment non, mais vous pouvez en visiter l’essentiel si seulement vous vous focalisez sur une activité. Parmi les incontournables les grands musées et tous les lieux liés à l’art. Voici quelques bonnes adresses pour un court séjour certes mais plein de découvertes ….

 

Un musée ? Le Metropolitan Museum of Art

 

Parmi les sites les plus célèbres, le Metropolitan Museum of Art fait partie des établissements à visiter absolument. A lui tout seul, il mérite le voyage. Ce musée abrite en effet la plus grande collection d’objets d’art du monde entier. Des hiéroglyphes de  l’Egypte antique aux peintures des peintres français en passant par les sculptures grecques.

 

Dans ce gigantesque musée, vous verrez les collections des cultures les plus diverses : armures médiévales, bijoux d’exception ou encore instruments de musique les plus vieux au monde. 

 

Une galerie d’art ? Le Guggenheim

 

Avec le MoMa, ces musées vous seront plus adaptés si vous êtes penchés plutôt art contemporain. Rien que l’architecture du bâtiment du Guggenheim vaut le coup d’œil. Entre les collections permanentes comme celles de Kandisky et les temporaires, il vous faudra toute la journée pour en visiter les moindres recoins.

 

Un spectacle ? Broadway

 

Vous devez absolument voir au moins une pièce de théâtre ou une comédie musicale dans l’une des salles de ce quartier réputé de la ville. Le mieux serait de réserver une place avant de partir car les salles affichent souvent complet, notamment si vous prévoyez des classiques comme Chicago, Le Roi Lion ou Wicked.

 

Préférez une visite du quartier à pied, vous découvrirez ainsi des théâtres légendaires comme l’Impérial ou le New Amsterdam. Et vous connaîtrez l’histoire de Times Square.

 

Un concert ? Greenwitch Village

 

Dans ce quartier branché, où de nombreux talents sont nés (Jimi Hendrix ou encore Bob Dylan) vous pourrez assister à de nombreux concerts et écouter de la musique en tout genre (rock, pop, folk) notamment du jazz dans ses multiples clubs. Les représentations ont généralement lieu deux fois en soirée comme au Blue Note Jazz Club ou au Village Vanguard où de nombreux artistes ont enregistré des albums live comme John Coltrane.

 

Et l’art de la rue…

 

Dans les rues de Big Apple, vous aurez droit aussi à l’art éphémère ou le Street Art. Entre les graffitis sur les murs parfaitement visibles depuis le métro aérien et les dessins à la craie sur le sol, cet art nouveau suscite l’intérêt des New Yorkais au point de vouloir faire construire des centres d’art spéciaux.

 

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Société
commenter cet article
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 14:31

Biographie du piment de Cayenne

C’est en Amérique centrale et en Amérique du sud que le piment trouve son origine depuis près de 9500 ans. Il était alors une des premières plantes cultivées. Puis lorsqu’il a été découvert par les européens, ces derniers en ont fait un condiment pour relever leurs plats et sauces. Aujourd’hui, il est un ingrédient de base dans la plupart des cuisines tropicales.

Le piment de Cayenne, cette épice du bout du monde arrivé des Indes (et non de Cayenne comme le dit son nom !), connaît une vraie notoriété internationale. Pourtant, li est appelé faussement « poivre de Cayenne » ou « poivre des pauvres » car au XVIIIème siècle, c’était un moyen de relever les plats qui coûtait moins cher que le poivre.

Le piment est un fruit à la base, celui d’une plante issu de la famille des Solanacées, utilisée comme condiment ou légume. Sa saveur est pimentée, piquante. On l’appelle même le piment enragé. Sur l’échelle de Scoville qui quantifie la teneur en capsaïcine des piments c-est à dire leur force, ce piment est noté 8 (sur une échelle qui monte jusqu'à 10). Il fait donc partie des plus brûlants.

Boire de l’eau pour atténuer l’effet du piment ne sert à rien (la capsaïcine est un élément liposoluble et hydrophobe), il vaut mieux boire du lait. Évitez aussi de toucher vos yeux après en avoir touché.

Le piment de Cayenne : bon pour la santé ?

Dans les pays chauds, le piment est très utilisé car il rafraichit le corps en activant la transpiration.

Le piment aurait de réelles vertus pour la santé dont une action bactéricide. On raconte même dans les pays d’Afrique du nord que le piment tue les microbes.

Il semblerait aussi que le piment a des effets positifs sur les infections intestinales. La capsaïcine joue sur la salivation et stimule les muqueuses de l’estomac et de l’intestin. Elle facilite ainsi la digestion.

A l’inverse, le piment consommé trop fréquemment peut entraîner des reflux gastro-œsophagiens et des crises d’hémorroïdes.

Bon à savoir : Le piment stimule l’appétit et est un bon laxatif.


Épicez vos plats avec de la sauce piquante

Ce piment fort chauffe certes les papilles mais il sert aussi à parfumer et colorer les plats. Aujourd’hui, on en trouve sous diverses formes dont en poudre mais surtout en sauce comme le fameux Tabasco.

NB : Vous avez trop épicé votre repas ? Rajoutez un peu de lait ou un yaourt, votre plat sera plus doux et vous pourrez enfin profiter d'une délicieuse recette.

 

 

 

 

(écrit pour autrui)

Repost 0
Published by Maria El Aïssi - dans Société
commenter cet article